Détatouage

Selon les résultats d’une étude Ifop publiée par le Syndicat national des artistes tatoueurs (Snat) en 2017, 7 millions de personnes sont désormais tatouées en France, soit 14 % des plus de 18 ans, contre 10% en 2010, et à en croire une étude britannique, ils sont de plus en plus nombreux (environ 40%) à regretter d’avoir eu recours à cette pratique de plus en plus répandue et à vouloir s’en séparer

Il existe deux solutions pour cela. Il y a d’abord la technique dite du « recouvrement », qui consiste à recouvrir le dessin par un nouveau, pour faire disparaître un prénom par exemple ou améliorer un tatouage amateur ou un râté, de plus en plus courant avec la recrudescence des tatoueurs qui officient à domicile, ou bien pour un maquillage permanent.

La deuxième solution plus radicale est médicale, et consiste à effacer le tatouage par laser. Cette technique qui a fait ses preuves nécessite plusieurs séances et se doit d’être pratiquée dans un cabinet ou centre médical équipé d’un laser Q-Switched. Elle remplace d’autres solutions, comme la dermabrasion par CO2, Erbium, ou l’excision chirurgicale, qui laisseront des cicatrices.

Seul un laser Q-Switched permet un détatouage sans cicatrice. Son mode d’action sélectif provoque une destruction des pigments sans léser la peau.

Le détatouage nécessite plusieurs séances à déterminer en fonction de la surface concernée et de la nature des pigments utilisés. Il s’agit d’une des techniques laser dermatologiques les plus anciennes. C’est d’ailleurs son utilisation qui a permis de développer l’épilation laser dite définitive.

Le Centre Laser Médical Dijon est équipé du RevLite, un laser Q-Switched Nd:Yag nouvelle génération. Son système à longueurs d’onde multiples offre plus d’efficacité, de confort, de puissance et de rapidité. Le derme est préservé.

 

DÉROULEMENT DES SÉANCES

Le détatouage par laser est efficace, cependant il exige du temps. En moyenne, il faut compter 10 à 12 séances à 8 semaines d’intervalle pour venir à bout d’un tatouage professionnel, selon les pigments employés. 6 séances de laser peuvent suffire dans certains cas (tatouage amateur).

Le nombre de séances varie donc selon le type de tatouage : il est fonction de différents paramètres dont :

– l’encre ou les pigments utilisés,

– la charge pigmentaire,

– l’ancienneté du tatouage.

Comme pour tout traitement laser, le port de lunettes pour le patient et le praticien est obligatoire. Selon la sensibilité du patient, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante sur la zone tatouée avant la séance. Après un nettoyage de la zone tatouée, les tirs laser vont être délivrés sur l’ensemble du dessin.

Les séances sont espacées de 8 semaines durant lesquelles le pigment détruit sera progressivement éliminé par l’organisme. Les particules microscopiques qui seront produites dans la peau seront nettoyées par des cellules appelées les macrophages.

APRÈS LE TRAITEMENT

Un pansement couvrant est appliqué après chaque séance et sera renouvelé au rythme indiqué par le médecin jusqu’à cicatrisation habituellement obtenue en une huitaine de jours. Une rare réaction urticarienne passagère peut apparaître.

 

La technologie : Comment ça marche ?

Ce type de laser appelé « Q-Switched » se caractérise par la production d’impulsions très brèves mais de grande amplitude.

Le Laser Nd YAG produit une impulsion unique très courte de quelques nanosecondes et d’une puissance instantanée de près de cent mégawatts. Il se produit une fragmentation des pigments par effet thermomécanique, sans altérer les tissus environnants. Les débris pigmentaires sont ensuite éliminés par les macrophages, donc l’organisme.

Ce laser Nd YAG émet à 1064 nm (pénétration dermique profonde, action sur les tatouages foncés), et à 532 nm (en doublant sa fréquence) pour agir sur les lésions plus superficielles telles que lentigos (taches de vieillesse et taches solaires) ou sur les tatouages rouges.

Comment fonctionne le détatouage : L’encre foncée absorbe la lumière et se décompose. Les globules blancs consomment les particules d’encre détruites et les transportent jusqu’au foie pour les éliminer.

Le coût de votre traitement de détatouage au laser

Le prix et le nombre prévisionnel de séances vous seront communiqués par le médecin après examen du tatouage.

Plusieurs séances sont nécessaires pour gommer un tatouage (souvent une dizaine de séances pour un tatouage professionnel) : le nombre de séances ne dépend pas de la taille du tatouage mais de la quantité, de la qualité et de la profondeur de l’encre et des pigments.

Un devis personnalisé vous sera donc remis par le médecin lasériste en fonction de votre tatouage lors de la première consultation.

Combien de séances faut-il pratiquer pour enlever un tatouage au laser ?

En moyenne, il faut six à dix séances pour faire disparaitre les tatouages professionnels et seulement 4 ou 5 pour traiter les tatouages amateurs. Un intervalle de 5 à 7 semaines doit être respecté entre chaque séance. Le nombre de traitement dépend de la quantité d’encre utilisée et de sa profondeur dans la peau. Il faut parfois plus de 10 séances pour éliminer un tatouage très dense fait avec des pigments acryliques.

Peut-on effacer tous les tatouages ?

Dans 95 % des cas la réponse est oui. Cependant, étant donné qu’il existe plus de 100 types d’encres de tatouage dans le monde, aucune règlementation n’existe pour accréditer la qualité des encres de tatouage artistique (à contrario des encres médicales utilisées pour la dermopigmentation). Certaines couleurs sont plus difficiles à faire disparaître (jaune, bleu ciel, vert clair) et peuvent nécessiter plus de séances.

 

Effets secondaires du détatouage laser

Habituellement, en dehors de la douleur modérée pendant le traitement, on verra de petites gouttes de sang au niveau de la région traitée tout de suite après la séance. Si la puissance délivrée par le laser est bien réglée, il n’y aura plus aucune marque après quelques jours.

Le détatouage peut être douloureux selon les patients. Nous n’avons pas tous la même tolérance et la même sensibilité face à la douleur. En cas de doute, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante (type EMLA) 1 et 2 heures AVANT la séance.

Après la séance, on peut ressentir des sensations de brûlures. Cependant, cela ne dure que quelques heures pour la très grande majorité des cas.

 

Les contre-indications

– La grossesse et l’allaitement constituent des contre-indications de principe.

– L’ancienneté du tatouage doit être supérieure à 2 mois.

– La zone à détatouer ne doit pas être bronzée (risque d’hypo-pigmentation), et ne doit pas non plus être exposée au soleil durant les 3 mois qui suivent une séance (risque d’hyper-pigmentation).

On évitera de traiter les peaux :

– avec problèmes dermatologiques en cours : acné, eczémas, dermatoses, etc…

Un Devis ? Un Rendez-vous ?

Demandez un rendez-vous

en quelques clics

Tarifs
Tarif : Le tarif varie de 90 à 300 € TTC par séance selon la taille et la couleur du tatouage.

Conseils d'experts

Voici ce qui peut faciliter ou compliquer le détatouage :

S’enlèvent facilement :

– Les tatouages monochrome (d’une seule couleur)

– Les tatouages artistiques aux encres noires ou bleues

– Les tatouages amateurs, traditionnels et rituels

– Les tatouages avec des pigments rouges

– Les tatouages sur peau claire

– Les tatouages réalisés à l’encre de chine ou au charbon.

S’enlèvent plus difficilement :

– Les tatouages polychromes (avec de nombreuses couleurs)

– Les tatouages à base d’encre jaune ou verte, ou avec un mélange de couleurs claires

– Les tatouages sur peau noire, foncée, mate ou ethnique

– Les tatouages dit “traumatiques” où l’implantation est trop profonde dans la peau.

Plan d’accès